Pourquoi la sécurité d’une retraite est un Mythe ?

Pourquoi La Sécurité d’une retraite est un Mythe ?

investissez-vous.fr
Si vous êtes de ma génération, vous vous dites sûrement, encore 30-35 ans et la retraite peinarde. Oui oui, vous pouvez toujours penser ça, pour vous dire la vérité moi aussi ça m’arrive d’y croire de temps en temps.

Malgré tout ce qui se dit sur les caisses de retraite qui seront bientôt vides, un salarié pour un retraité et tout le tatouin, je me dis : « Nooon, il doit y avoir une chance quand même ».

Pourquoi l’Humain a toujours tendance à vouloir se cacher la vérité ? Oui les caisses sont vides, tous les jours un nouveau gouvernement, une nouvelles taxe, de nouveaux impôts.

Ils ont même réussi en 2014 à mettre en place des impôts sur les revenus pour les retraités. Vous vous rendez compte ? Vous êtes là, tranquillement à vous dépatouiller avec votre mini retraite et on vous demande de payer un impôt.

En 2014, justement, ils en ont fait un reportage sur capital :
« Ils nous montraient comment le nouvel impôt sur le revenu des retraités les mettait à mal.
Un petite retraité de 75-80 ans qui n’avait plus de famille, 5 enfants décédés en plus de sa femme, devait dès à présent payer un impôt sur son revenu de retraité.

Il était locataire et ne s’en sortait pas, locataire à 80 ans, je ne savais même pas que ça pouvait exister, bref… lui l’était. Il n’était plus en bon état et un bénévole s’occupait de lui, alors il lui a dit qu’il fallait qu’il aille demander un échelonnement pour payer au-delà de la date limite de décembre. »
J’en avais les larmes aux yeux. Eh oui, je suis émotive moi, je ne suis qu’une femme, qu’est-ce que vous voulez.

Les fausses idées reçues depuis toujours

Le monde augmente de 240.000 habitants par jour et vous croyez vraiment que le calcul de la retraite ne va pas changer ?

On vous a toujours dit que la sécurité de l’emploi était mieux que tout autre engagement, c’était peut être vrai avant, mais aujourd’hui et pour les générations à venir c’est terminé.

Nous voulons être de bons petits employés, travailler jusqu’à en perdre la santé et trouver ça normal. Après tout, nous sommes payés pour ça, travailler, souvent nous nous conditionnons même à travailler en dehors des heures de travail, pour être bien vu par le boss.

Là est malheureusement le piège car une fois les mauvaises(ou bonnes, dépendamment de là où on se place) habitudes, ce boss ne trouvera pas normal que vous changiez les règles du jeu dans un état subit de conscience.

Déjà que votre taux horaire n’était pas top, mais là, il devient carrément inférieur au smic. Si si, je vous le confirme, j’ai fait le calcul pour vous :

Vous êtes cadre :
Salaire : 2500 bruts
Nombre d’heures normales : 151h/mois
Heures supplémentaires non payés (pour plaire au boss) :4H *30=120h/mois
Heures de travail/mois= 271
Taux horaire mensuel : 2500/271h= 9,23 euros/h voilà votre salaire
Pour info, le salaire horaire du Smic est de 9,67 euros. Où en êtes-vous de votre taux horaire ?

Je ne dis pas que ce n’est pas bien d’être au smic, il faut commencer quelque part, je vous dis, de ne pas penser que vous êtes au dessus du smic parce que vous êtes cadre.

Mon beau-père a tendance à dire : « tu te reposeras quand tu seras mort », c’est normal, c’est ce qu’on lui a inculqué, malgré toutes les entreprises qu’il a créé, il s’est toujours donné à 2000%, pas de repos, pas de vacances.

Il veut toujours être sûr que tout roule comme sur des roulettes, alors il s’impose un rythme d’enfer qui fait qu’il n’aura pas toute la force pour profiter à fond de sa retraite.

Est-ce que vous pensez que c’est judicieux de se donner à ce rythme ? Ou vous pensez qu’on peut faire autrement ?

L’Epargne financière pour une retraite

L’Etat, les banques et les assurances nous vendent l’épargne, pour que nous assurions nos retraites, comme une stratégie incontournable.

Le Livret A : Je ne sais pas pour vous, mais ce livret est just waouh comme dirait ma fille.
Tout d’abord nommé livret d’épargne, ensuite, livret de série A et créé en au même moment que la caisse d’épargne de paris, fut créée pour combler la crise financière.

L’évolution historique des taux de rémunération des Livrets A est remarquable : 3,25 % en 1960 ; 6 % au 1er janvier 1974 ; 8,50 % en octobre 1981 (le record) ; 4,50 % en 1986 ; 3 % en 1998 ; 2 % en 2005 ; 4 % en août 2008 ; 1,25 % en août 2009 ; 2,25 % en août 2011 et encore 2,25 % au 1er février 2012 et aujourd’hui nous sommes à …….. Tan dam 0,75%.

Je pense qu’avec cette évolution, il n’existera bientôt plus, car son intérêt sera perdu.
Alors qu’en dites-vous ? Livret A pour votre retraite ?

Les assurances vie :
L’assurance vie est le placement préféré des français, même moins rentable, elle reste donc incontournable.
Si vous voulez les doper, vous devez les diversifier dans les unités de compte à risque.
Fiscalement parlant, les plus-values des contrats d’assurance vie sont taxées à l’impôt sur le revenu ou, au choix de l’épargnant, à 35 % pour un retrait avant la fin de la 4e année suivant l’ouverture du contrat ; à 15 %, de la 5e à la 7e année.
Après 8 ans, donc pour votre retraite, elles bénéficient d’un abattement annuel de 4 600 € (9 200 € pour un couple marié), l’éventuel excédent étant taxé au taux réduit de 7,50 %. S’y ajoutent les prélèvements sociaux de 15,50 %.

Pour ne citez que ces derniers, comme épargne, vous constaterez qu’ils sont tous taxés sur au moins les prélèvements sociaux en plus de votre Tranche marginal d’imposition(TMI).

Donc, quelque soit ce que vous économisez, il vous faudra enlever votre TMI(30% par exemple) +15,5% de CSG CRDS, d’où un total de 45,5% d’impôt à supprimer de vos économies.

ET ce n’est pas tout bien sûr, ce serait trop beau. Pensez aussi à supprimer l’inflation qui vient tous les jours diminuer nos gains. Pour être serein, retrancher de vos gains nets après impôts, 2% de l’inflation.

Vous aurez ainsi vos véritables gains après des années d’économies. Et même si aujourd’hui, on vous donne un montant après 30 ans d’économies sur 10% de vos revenus, vous trouverez toujours que ce moment est largement suffisant malgré tous ces aléas cités plus haut.

Mais qu’est-ce qui vous fait croire ça ? Au fil des années, tout augment et sans vouloir trop m’avancer, je crois sincèrement que le coût de la vie va doubler d’ici que nous allons à la retraite.
Nous pourrons alors ainsi dire comme nos parents : « A mon époque, la baguette coûtait 0,90 centimes ».

Le problème est qu’avec ces économies, nous n’aurons que les 0,90centimes pour acheter la baguette qui coûtera désormais 1euro 25 ; et encore je pense que je vise bas.

Donc pour conclure, l’épargne financière n’est pas une stratégie de retraite efficace, pensez plutôt à la coupler avec quelque chose d’autre.

Parlons donc de scénarii catastrophes

Oui, je sais, personne n’aime ça, je vous rassure tout de suite, même pas moi.
C’est vrai, le positif attire le positif et le négatif attire le négatif.

Est-ce une raison de dormir sur ses lauriers ? Encore faut-il les avoir. Vous pensez vraiment que tous ceux qui sont dans les problèmes, que ce soit la maladie, les accidents ou la galère la plus totale y ont pensé un jour ?

Seriously ? Mais ils y sont, et en plein dedans.

1) Vous perdez votre boulot, et vous n’en trouvez plus, ou alors vous en trouvez mais avec un salaire moindre.

2) Vous ou votre conjoint avez un accident qui le met dans l’incapacité de travailler et peut être même que vous êtes obligés de rester à la maison vous occuper de lui : 2 (pour le prix d’un) boulots perdus pour une personne accidentée.

3) Un enfant malade qui nécessite, en plus de gros soins, votre retraite anticipée pour s’occuper de lui car oui les soins d’une infirmière à domicile sont hors budget.

4) Un divorce, et tout le monde est sur la paille. Un salaire ne suffit plus pour payer le loyer et s’occuper des enfants toute seule, une pension alimentaire salée qui augmente vos charges. Il faut tout reprendre à zéro.

Tout ceci n’a pas pour but de vous faire peur, mais de vous prévenir que tout peut arriver. Plus vous repoussez l’échéance de vous constituer une retraite saine et durable, plus les scénarii catastrophes seront difficiles à surmonter.

L’immobilier est un complément de salaire aujourd’hui et un complément de retraite pour l’avenir.
Il n’est jamais trop tard, même si vous avez 50 ans, vous pouvez le faire pour une meilleure retraite. Vous serez en plus, un exemple pour vos enfants et vos futurs enfants.

Vous voulez vous lancer, n’oubliez pas de lire l’article suivant : Les 10 conseils pour un premier projet immobilier.

Alors que faites-vous pour votre retraite vous ?

Souhaitez-vous attendre 70 ans pour profiter de la vie ?

Si vous avez aimé l’article, Partagez-le sur les réseaux sociaux et merci de donner vos impressions dans les commentaires.

N’oubliez pas : Investissez-vous dans tout ce que vous entreprenez.

You may also like...

2 Responses

  1. Hakuna dit :

    Je lis : « Il était locataire et ne s’en sortait pas, locataire à 80 ans, je ne savais même pas que ça pouvait exister, bref… ». Pourquoi donc penses-tu qu’être locataire est dégradant ? Ma mère est locataire, elle a 74 ans et n’a jamais eu les moyens d’acheter quoi que ce soit. Alors ?… Qu’est-ce que c’est que cette pensée sinon une autre idée bêtement reçue ?

    • Danielle dit :

      Bonjour Hakuna,

      Merci pour ton passage sur mon site.
      Une idée peut être bêtement reçue,comme beaucoup d’autres qui disent que si tu n’es pas salarié, tu ne vaux rien.
      Oui,J’ai été élevée dans une famille où on disait que si tu n’as pas de chez toi, tu n’as rien. Même le plus petit soit-il, il doit t’appartenir.
      Aujourd’hui, on sait que être locataire n’est pas une tare, mais il faut avoir un bien, qu’on peut réquisitionner si jamais plus rien ne va.
      Ce monsieur n’a plus la chance d’avoir ses enfants aujourd’hui. il gagnait bien sa vie, s’il avait eu la possibilité d’investir, il serait moins pris à la gorge,et pour te dire j’en connais qui agissent comme lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *